épicerie

Les différentes catégories de lecteur code barre

Le code-barre est un symbole auquel nous avons fini par nous habituer, surtout dans les supermarchés. C’est la représentation d’une donnée alphanumérique ou numérique sous la forme d’un symbole. Ce symbole se compose d’espaces et de barres dont l’épaisseur varie. Quelles sont les différentes catégories de code-barre ? Lisons !

Le code-barre unidimensionnel

code-barre unidimensionnel

C’est la toute première catégorie de ce symbole. Le code-barre unidimensionnel regroupe des codes représentés par plusieurs lignes parallèles. L’épaisseur de ces lignes est variable et leur lecture, unidimensionnelle. Par conséquent, la technologie mise à contribution pour le décodage est unidirectionnelle. Elle est parfois aussi bidirectionnelle, mais dans ce cas, le deuxième décodage vient confirmer le premier.

Les codes-barres unidimensionnels sont au nombre de 11. Dans certains de ces groupes se trouvent des variantes. Les codes-barres ne disposant pas de variantes sont :

  • Le Codabar Monarch.
  • Le code MSI et le code Plessey qui sont utilisés dans les inventaires, les entrepôts et les magasins à rayons.
  • Le code Postnet qui est utilisé aux États-Unis, plus précisément dans le domaine de la poste.
  • Le code PostBar qui est utilisé au Canada, dans le domaine de la poste également.
  • Le code 11 qui lui est utilisé dans le domaine de la téléphonie, mais est aujourd’hui obsolète.
  • Le code 2 parmi 5, le code 128, le code 93 et le code 39.

Quant aux codes-barres disposant de variantes, ce sont les codes-barres EAN et le code barre GS1. Les variantes du premier sont le Code universel des Produits, l’EAN 8 et l’EAN 13. Les variantes du second code-barre sont le GS1-128, le GS1 Databar de même que l’ITF-14.

Lire aussi : Choisir un moulin à poivre en fonction de son budget.

Le code-barre bidimensionnel

code-barre bidimensionnel

C’est la deuxième catégorie de codes-barres. Les codes-barres bidimensionnels sont très nombreux et par ricochet sont les plus utilisés. Il y a entre autres :

  • Le Code 1, utilisé dans l’industrie du recyclage dans le domaine public et pour les étiquettes médicales.
  • Le Direct Part Mark gravé dans des matières comme le caoutchouc, le métal et le verre.
  • Le Bokode qui est plutôt un code expérimental. Il est prévu pour contenir plus d’informations que tous les autres codes-barres même s’il est plus petit.