oscilloscope

A quoi sert la sonde de l’oscilloscope ?

L’oscilloscope est composé de plusieurs parties dont la plus importante est la sonde grâce à laquelle aucune lecture n’est possible sur l’écran d’affichage. C’est la composante qui entre en contact direct avec les bornes du dispositif pour lequel vous voulez contrôler les signaux.

On ne sait pas toujours ce à quoi sert cette tête de l’oscilloscope reliée par un fil et cela peut désorienter très facilement notamment pour certains usages tels que la transformation d’un PC en oscilloscope.

Pour comparer plusieurs oscilloscopes venez ici.

Nous vous proposons de découvrir à quoi sert la sonde d’un oscilloscope dans cet article.

Qu’est-ce qu’une sonde d’oscilloscope

La sonde, de façon générale est un appareil qui permet d’explorer des endroits dont l’accès est difficile. C’est le cas par exemple des puits ou d’une plaie qu’on va explorer grâce à une sonde. Dans le cas d’un oscilloscope, la sonde ne veut pas dire exactement la même chose.

Une sonde d’oscilloscope est une composante essentielle à l’appareil pour effectuer la mesure des tensions à laquelle elle est destinée. Elle est composée de deux bouts de configuration différente et ayant différentes fonctions. Le premier bout est formé d’une pointe conductrice qui permet, par contact, de mesurer les signaux électriques. L’autre bout est équipé d’un connecteur de type BNC mâle qu’on connecte sur l’oscilloscope.

Les différents types de sonde

Il existe plusieurs types de sonde qu’il convient de présenter de manière différente puisque chacune de ces sondes joue un rôle spécifique en fonction de l’usage que vous lui envisagez. Nous pouvons distinguer principalement 3 types de sonde. On a la sonde de courant, la sonde passive et la sonde active.

à Lire aussi : Pourquoi faut-il refroidir le processeur de son ordinateur ?

La sonde de courant

Ce type de sonde est celui qui est le plus fréquent sur les oscilloscopes et celui dont l’usage aussi est le plus fréquent. Elle permet en effet de mesurer un courant en générant son image. C’est le principe de fonctionnement sur lequel est basé l’oscilloscope. Il s’agit de générer l’image du courant mesuré et d’analyser l’image obtenue afin d’en tirer des informations.

La conversion du courant en image se fait par couplage magnétique et peut être réalisée de deux façons possibles. Lorsqu’elle consiste à transformer le courant, on parle de transformation passive. En revanche, quand elle consiste à utiliser des capteurs de courant à effet Hall, on parle de transformation active. Cette dernière méthode convient pour la mesure de courants continus.

La sonde passive

Une sonde est dite passive lorsqu’elle est constituée d’un câble caractérisé par des corps passifs tels qu’une résistance, une inductance et une capacité. Dans cette catégorie, on trouve les sondes réductrices et les sondes directes.

Les sondes directes peuvent être spécifiées par une capacité parallèle alors que les sondes réductrices, divisent la capacité par 10, 20 ou 100, etc. On utilise ce type de sonde pour diviser les tensions qu’on veut mesurer afin de limiter les dérèglements sur la mesure.

La sonde active

La sonde active est utilisée dans le cas où le dispositif est en HF (Haute Fréquence). Elle comporte en effet plusieurs composants préamplificateurs qui lui permettent de réduire les perturbations en HF en la ramenant au plus près du point de mesure.

à Lire aussi : wikipedia